• tour d'argent ok

10 questions à Fabrice Rollo, DRH de La Tour d’Argent

Liste des Articles > Interviews et témoignages, Ressources Humaines

le 17 novembre 2014

CAPECIA FORMATIONS a posé 10 questions à Fabrice Rollo, DRH de la Tour d’Argent, sur l’univers de la formation.

 

L’objectif de cet entretien est de bien comprendre le rôle et la politique de formation menée par M. ROLLO auprès de ses collaborateurs.

 

Enfin, il nous apporte son point de vue sur les nouvelles réformes liées à la formation qui rentreront en vigueur dès le 1er janvier 2015.

 

 

1) Pouvez-vous nous décrire votre rôle au sein de la Tour d’Argent ?

Je suis Directeur des Ressources Humaines et je m’occupe de tout ce qui concerne de près ou de loin le personnel : du recrutement, en passant par la paie, la formation, les visites médicales, l’habillement, la gestion de la maladie, jusqu’au départ du salarié, voire même après son départ.

 

2°) Quelle vision et quel sens donnez-vous à la formation ?

La formation est très importante, aussi bien pour l’entreprise que pour le salarié. Elle permet au salarié de progresser dans son travail, d’évoluer, de s’adapter aux nouveaux outils ou de se perfectionner sur son poste. L’entreprise a tout intérêt à proposer des formations dont elle récoltera les fruits à un moment donné.  C’est un moyen aussi de fidéliser son personnel.

 

3°) Quelles formations mettez-vous en place pour vos collaborateurs ?

Les langues étrangères sont de loin les formations les plus demandées, suivies de près par l’informatique, avec l’évolution constante des outils de caisse et de réservation. La cuisine sollicite parfois des formations pour des plats spécifiques ou pour de la pâtisserie (le travail du chocolat, du sucre, la présentation) et plein d’autres mets.

 

4°) Que recherchez-vous auprès d’un organisme de formation ?

Tout d’abord, l’élément indispensable reste la satisfaction des salariés lorsque ces derniers m’indiquent que c’était parfait. Ensuite, je recherche un organisme qui peut répondre à la majorité de mes demandes, même les plus farfelues et qui sait s’adapter. Le plus important étant bien entendu la confiance mutuelle et la sincérité. Un travail d’équipe en clair.

 

5°) Comment organisez-vous un projet de formation ?

En général, je détermine avec le salarié la formation qu’il souhaite effectuer, ou que je lui en propose une lors de l’entretien annuel. Ensuite, certaines formations viennent se greffer lors d’achats de matériel informatique ou de changement des réglementations (formation de tuteur, HACCP, législation sur la traçabilité des approvisionnements, …).

 

6°) Comment la réforme va-t-elle changer votre stratégie de formation ?

Cette réforme va bouleverser beaucoup de choses car nous aurons l’obligation de former tout le personnel, même ceux qui ne le souhaitent pas. Certains postes seront plus difficiles que d’autres en termes de formation et je crains que les budgets soient trop serrés.

 

7°) Comment préparez-vous votre plan de formation avec l’arrivée de la réforme ?

Je ne le prépare pas car il n’est pas encore bien défini et j’attends que les choses soient beaucoup plus claires concernant la reforme.

 

8°) Que pensez-vous de la réforme dans sa globalité ?

Régulièrement, des réformes sortent pour insister et forcer les entreprises à former le personnel. C’est bien souvent un échec. Prenez le DIF, ce dernier n’a pas porté ses fruits, il est donc supprimé aujourd’hui et remplacer par le CPF. Quel avenir pour le CPF ? Le même sûrement que pour le DIF. Les grosses structures pourront gérer plus facilement, mais les TPE ne le pourront pas.

 

9°) Pouvez-vous définir le profil type de la formation idéale ?

Je ne sais pas s’il y a une formation idéale, mais il y aura la formation qui fera qu’un salarié s’épanouira davantage dans son travail car il aura bénéficié des moyens de travailler et d’appréhender différemment son emploi.

 

10°) Pour terminer, avez-vous une anecdote sur une formation que vous avez mise en place?

Je n’ai pas eu, durant mes 18 ans de carrière en R.H, de demandes de formations étranges ou particulières (saut en parachute ou autres). Celle dont les conséquences m’ont fait le plus sourire, est celle d’un pâtissier qui m’avait demandé une formation sur le sucre. Ce dernier par la suite faisait des pièces extraordinaires, le seul souci, c’est qu’il ne faisait plus que des desserts avec des décorations sucrées qui lui prenaient énormément de temps. Nous avons été obligés de cacher l’appareil avec lequel il travaillait pour revenir à des desserts plus conventionnels.

 

Fabrice Rollo

Directeur des Ressources Humaines 

Restaurant La Tour d’Argent

Contactez nos conseillers
01 41 20 26 40

Catégories

Partager sur les réseaux

Retrouvez-nous sur

Médias

Newsletter

Si vous souhaitez être contacté par Capecia

Vous souhaitez être contacté ?